REBUILT - i van Pike d'Hoekendijk









Ce projet a été réalisé lors de notre participation au Kontest du KIKK (international digital festival). Le KIKK explore les implications économiques et artistiques des nouvelles technologies, considérant que s'approprier ou anticiper le changement permet de le transformer en opportunité. 


Le thème était "c'était mieux avant". Nous nous sommes permis de l'élargir en "c'était mieux avant, ce sera pire après" et de l'appliquer au KIKK en lui-même.




Avant tout, il nous semble important de préciser que nous sommes deux étudiants en arts numérique à l'ESAPV (Mons). Ce cursus consiste en des études d'art contemporain avec comme outil de création la technologie numérique. Nous ne ne travaillons pas dans l'idée de proposer de l'utile mais plutôt une réflexion sur ce qui nous entoure.




PROCESSUS + RECHERCHE

Nous nous sommes appropriés l'espace mis à notre disposition durant ces 24 heures et nous avons fait le choix de le déconstruire à l'aide de différentes techniques numériques (photographie, vidéographie, programmation, vidéoprojection) afin d'y faire une recherche esthétique dans ce qui à priori est inesthétique par son chaos et sa véhémence.



UN PROJET, DEUX PROPOSITIONS



Images fixes : 


Dans un premier temps, nous avons capturé tous les éléments qui constituent le festival.


Les images ont été traités de manière chaotique pour voir si une esthétique nouvelle y étaient possible. 


Installation : 

En partant de l'idée que le physique interagit avec le numérique, le corps du spectateur est invité à dénaturés l'espace architectural du KIKK.  

En retour, l'ordinateur tente une communication vers le corps de l'humain en indiquant la position de l'image à l'aide de son.

Pour allez plus loin dans la compréhension de l'installation ... 

× matériel: un ordinateur avec webcam, un arrière plan foncé, une zone lumineuse entre l'ordinateur et l'utilisateur, car la webcam a besoin d'un fort contraste entre le fond et la zone du corps qui va contrôler l'animation.

× fonctionnement: l'utilisateur à l'aide de son corps (les bras, les coudes, la tête, les pieds, etc) peut interagir avec l'image. 

× recommendation: il est préférable dans un premier temps de rester immobile et de bouger qu'un seul membre, par la suite quand on est plus familiarisé avec l'installation il est possible d'interagir simultanément avec plusieurs partie du corps. Le programme calcule la somme de tous les mouvements. 

× rôle du son: il permet à l'ordinateur de répondre à l'utilisateur. L'interaction va dans les deux sens, les mouvements du corps génèrent une déconstruction de l'image, en retour l'ordinateur génère des sons lié au positionnement de celle-ci.